Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ben H. Winters] Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 3 : Impact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25250
Points : 34679
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Ben H. Winters] Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 3 : Impact   Sam 10 Sep - 17:51



Année d'édition : 2016
Edition : Super 8
Nombre de pages : 380
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
" This is the end. " Tragique, superbe et sans concession, la conclusion magistrale d'une série apocalyptique unique en son genre. Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d'anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n'est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler, la plus importante peut-être : celle de la disparition de sa sœur Nico, qui semble liée aux activités d'un énigmatique culte pseudo-survivaliste qui entend encore sauver le monde, envers et contre tout. L'humanité entre maintenant dans ses derniers soubresauts. En route pour l'Ohio, où l'attend manifestement une révélation tragique, l'inoxydable Hank, accompagné du chien Houdini et de son ami Cortez, découvre à bicyclette ce qui reste de l'Amérique : un monde en ruine et déserté par la technologie, un territoire hostile peuplé de gangs fanatiques, d'immigrants illégaux, de groupuscules religieux... et d'une communauté amish qui pourrait bien l'amener à reconsidérer toute sa perception des choses.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25250
Points : 34679
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Ben H. Winters] Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 3 : Impact   Sam 24 Sep - 23:38

Hank Palace sait la fin proche. Mais avant de fermer les yeux pour toujours comme tous les habitants de la Terre, il a une dernière mission qui lui tient à coeur. Une enquête personnelle : retrouver Nico, sa soeur, l'intrépide jeune femme qui espère encore qu'il est possible de sauver la planète de l'impact avec l'astéroïde. Une éternelle rêveuse qui fera tout pour garder l'espoir jusqu'à la fin. La question que Hank se pose désormais c'est où est-elle ?

Voilà une trilogie que j'ai pris plaisir à lire dès le début. Parce qu'elle apporte une certaine originalité dans le milieu apocalyptique déjà. Ensuite, j'ai complètement accroché à la plume de l'auteur. C'était très agréable à lire et loin d'être idiot. Et puis avouons-le, l'auteur ne s'en sort pas avec de multiples pirouettes et garde la même optique tout du long. Une fois encore Hank Palace va voir ses nerfs mis à rude épreuve et va une ultime fois devoir résoudre une énigme qui cette fois-ci concerne uniquement sa soeur Nico.

Nico est un personnage clef pour le héros. Non seulement c'est sa soeur et il s'en est occupé depuis qu'elle est très jeune, mais en plus elle pense avoir la clef pour empêcher la fin du monde. Sa positivité vont tout au long de la trilogie la mettre en danger et dans ce dernier opus c'est encore plus visible et d'autant plus intense qu'on croise les doigts pour que Hank puisse voir sa soeur une dernière fois avant l'impact. C'est une véritable course contre la montre et j'ai failli me ronger les ongles d'angoisse tant j'espérais que Hank parvienne à la retrouver intact.

   
Citation :
Voici pourquoi je qu'elle n'est pas morte : parce qu'à chaque fois, elle ne l'est pas. Comme la fois où je l'ai retrouvée à White Park, cachée telle une fée malicieuse dans l'ombre sous le toboggan, après l'enterrement de papa. Tu as cru que j'étais partie, moi aussi, pas vrai, Hank ? Et elle avait raison, c'est ce que j'avais cru, et depuis ce jour-là elle m'a régulièrement donné des raisons de le croire de nouveau. Depuis l'année de la mort de nos parents, j'ai toujours porté en moi cet avant-goût de son destin fatal, comme une aigreur d'estomac, cette vieille certitude qu'un jour elle aussi disparaîtrait au loin. [...] Et pourtant, chaque fois, encore et toujours, elle a réussi à surnager entre les marées de son existence, comme un poisson aperçu le temps d'un éclair dans l'écume sombre, même durant ces derniers mois terribles. [...] Mais quand même. Il  n'empêche que, de nouveau, elle n'est plus là, et la terreur monte comme une maladie dans mes tripes, la conviction qu'elle est morte ou mourante quelque part, et je dois me forcer à me rappeler qu'elle s'en est toujours, toujours sortie. Sans une égratignure. Elle est quelque part. Elle va bien. Page 92.


La tension de hank est donc bien palpable et sa dernière mission est de s'assurer que Nico va bien, en sachant pourtant qu'il ne leur reste que quelques jours à vivre avant que le monde ne disparaisse. Quel intérêt donc pour le héros que de s'assurer que sa soeur va bien si d'ici quelques jours ce ne sera plus le cas ? On sent vraiment le désespoir du héros qui a conscience que le monde qu'il a connu va bientôt disparaître, mais c'est plus fort que lui, il ne peut s'empêcher de savoir sa soeur en sécurité. C'est dans ses gènes et surtout dans sa tête depuis qu'ils ont perdu leurs deux parents. On pourrait parfois penser que le héros occulte la fin du monde et tente de vivre comme autrefois. Et là on comprendrait mieux ses recherches et le danger qu'il affronte. Mais non. Il est conscient que c'est inutile, seulement son coeur lui demande de mourir en paix en sachant où est Nico.

 
Citation :
Je me surprends à imaginer une minute la paix qui règnera sur le monde lorsque les humains seront partis, lorsque les étendues asphaltées seront envahies par les herbes folles et que les oiseaux auront l'usage du ciel entier.
   Je sais, bien sûr, que ce n'est qu'une rêverie de plus, encore un souhait largement répandu : le monde post-apocalyptique virginal et pastoral, débarrassé des cités sales et des machines bruyantes de l'humanité. Car ces arbres du Midwest au feuillage roux vont flamber dès les premiers instants de la fournaise. Les arbres du monde entier vont s'embraser comme du petit bois sec. [...] Ce qui va arriver ne sera pas la reconquête de la Terre par une Mère Nature triomphante, une répudiation karmique de la mauvaise intendance appliquée par une humanité arrogante. Rien de ce que nous avons jamais fait n'aura plus la moindre importante.Page 93



J'aime énormément ce passage où Hank montre bien qu'il n'est pas aveugle et que rien ne survivra à l'impact. Et c'est la seconde grande question de ce dernier opus après la recherche de Nico : que va-t-il réellement se passer ? L'impact aura-t-il lieu ? Détruira-t-il tout sur son passage ? L'Homme parviendra-t-il comme Nico le pense à empêcher l'astéroïde de heurter la Terre de plein fouet ?

La réponse est apportée dans ce dernier opus. Une réponse claire et qui pourtant laisse place à notre imagination. Un final réussi et qui me satisfait pleinement. Non seulement la recherche de Nico aboutie à quelque chose, mais en plus l'auteur boucle la boucle sur ce dernier jour fatidique. J'ai eu des frissons par certains passages très poétique et imagés où l'auteur ne nous décrit pas tout, seulement le plus important et ce qui aura le plus d'impact sur le lecteur.

Ami lecteur, ce dernier opus pourrait bien vous tirer quelques larmes tant le chemin choisi par Hank est douloureux. On a fini par s'attacher à ce policier et à Houdini son fidèle chien. Même Cortez finit par nous plaire, l'unique allié de Hank, un homme instable et dont on se méfie continuellement. J'ai aimé le quasi vide autour de Hank. On sent que les gens se cachent ou sont morts. La plupart sont partis vivre leur dernier rêve tandis que Hank reste au même endroit, fidèle à lui-même à poursuivre son boulot de flic. Il rencontrera quelques personnages atypiques, comme ce couple qui profite des derniers instants pour roucouler et manger du poulet. Il y a aussi ces amish où le patriarche cache certains faits à sa famille pour les laisser vivre heureux avant que le pire n'arrive.

C'était un dernier tome incroyable et qui me laisse un petit goût de tristesse en bouche, de savoir que oui Hank a accompli son ultime mission et on ne le retrouvera plus. Dur de lui dire au revoir !

Les plus:
* L'ambiance apocalyptique
* Le héros qui cherche sa soeur alors que la fin est proche
* la tension du roman, jusqu'à la dernière page !

Les moins :
* J'aurais aimé que Cortez soit un peu plus présent.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
 
[Ben H. Winters] Dernier meurtre avant la fin du monde, tome 3 : Impact
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le dernier bar avant la fin du monde
» Le dernier Pub avant la fin du monde
» [Meet Up] Paris - Dernier Bar avant la Fin du Monde #2 - 11 janvier 2015
» [Adams, Douglas] H2G2 - Tome 2: Le dernier restaurant avant la fin du monde
» Le dernier pub avant la fin du monde (2013)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: