Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Gilles Paris] Autobiographie d'une courgette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
100%
 100% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7021
Points : 7596
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Gilles Paris] Autobiographie d'une courgette   Mer 10 Aoû - 19:31


Année d'édition : 2013
Edition : Flammarion
Nombre de pages : 283
Public visé : Jeunesse
Quatrième de couverture : «Depuis tout petit, je veux tuer le ciel.» Ainsi commence l'histoire d'Icare, garçon naïf surnommé Courgette, qui, à neuf ans, vit seul avec sa mère. Depuis un accident qui a paralysé l'une de ses jambes, cette dernière passe ses journées devant la télévision, une bière à la main.

Un jour, Courgette découvre un revolver et tue accidentellement sa mère. Un saut au commissariat et l'enfant est placé dans le foyer d'accueil des Fontaines, près de Fontainebleau. Le grand bâtiment n'a pas vocation à enfermer des sales gosses mais plutôt à protéger des enfants traumatisés qui se serrent les coudes pour oublier que leurs parents leur manquent ou qui, au contraire, redoutent leur famille plus que tout.

Infirmière, psychologue et «zéducs» sont chargés de soigner les bleus à l'âme de ces petits pensionnaires, parmi lesquels Simon, qui sait tout sur tout, Ahmed qui pleurniche tout le temps, Béatrice qui n'arrive pas à enlever les doigts de son nez, Alice qui cache toujours son visage sous ses longs cheveux, Jujube qui compense l'absence de sa mère par des gâteaux et enfin Camille, dont Courgette tombe amoureux.

Courgette finit par être adopté, avec Camille, par Raymond, le gendarme qui l'avait conduit au foyer après l'accident.

Un récit sur l'enfance aussi drôle que poignant derrière lequel se dissimule une réflexion sur la délinquance et la misère sociale.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/ En ligne
Froggy80
lycan
avatar

Messages : 1240
Points : 1285
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 37
Localisation : Dans les nuages dans la région de Québec City ...

MessageSujet: Re: [Gilles Paris] Autobiographie d'une courgette   Dim 11 Sep - 6:46

Mon avis :
Citation :
Contrairement à mon premier roman lu de Gilles Paris, « Au pays des kangourous » qui fut un coup de cœur mémorable, « L’autobiographie d’une courgette » fut une lecture touchante et agréable, mais sans plus. Pas de coup de cœur cette fois-ci. Non pas que le récit n’est pas intéressant, loin de là ! Mais je pense que ce fut le rythme plus lent de l’histoire qui a eu raison de moi.

Dans ce roman, Gilles nous relate l’histoire d’un enfant de 9 ans, Icare de son nom, mais tout le monde le surnomme Courgette. Abandonné par son père, ignoré par sa mère, Courgette commettra sans le vouloir l’irréparable. Il tuera par mégarde sa mère. Sans famille, il se retrouvera en maison d’accueil. Ce ne sera pas facile pour ce dernier, car il n’a pas l’habitude de côtoyer des gens… Pris sous l’aile de Raymond, un policier qui le visite régulièrement, Courgette verra sa vie chamboulée. Il découvrira la joie d’avoir des gens qui tiennent à lui, mais également l’amitié avec un grand A, les émotions, mais également l’amour auprès d’une autre pensionnaire du centre d’accueil.
Les personnages sont très touchants, surtout celui de Courgette et l’histoire de Camille. J’ai adoré suivre l’évolution de chacun dans ce monde où ils sont souvent complètement oubliés de la société et de leur famille. Courgette est plutôt naïf, craintif envers les gens, incapable de ressentir des émotions et tellement fragile. Malgré cette belle naïveté qu’ont les enfants, on sent que ce dernier a une certaine force de caractère en lui. Il est très surprenant et attachant ! J’ai surtout adoré suivre son évolution au fil des pages et des mots que l’auteur nous dépose sur ces dernières. Pour Camille, c’est différent. On ressent une fragilité, mais elle est très forte cette petite. Consciente de sa vie « merdique », qu’elle a eue jusqu’à maintenant, on sait qu’elle aspire à autre chose. Elle comprend très bien ce qui est en jeu. Elle ne désire qu’une chose, être heureuse auprès de gens aimants et qui l’apprécie. Une belle amitié naîtra entre les deux personnages. Une complicité douce, tendre et remplie d’amour. Ensemble, ils découvriront une tout autre facette de la vie.

J’ai adoré la douceur que Gilles a mise en place dans son récit. Malgré la dureté du sujet et des situations familiales de ces enfants, on ressent une tendresse incroyable. Tout au long de ma lecture, je n’avais qu’une envie, celle de prendre ces jeunes un à un et de leur dire que tout ira bien. Que la vie est belle même si parfois, on peut en douter. Qu’il faut s’accrocher à cette dernière, qu’elle vaut la peine d’être vécue ! Gilles a réussi à faire un mariage parfait entre un sujet lourd et sombre et l’humour des personnages. Il vient nous toucher droit au cœur. Je parlais un peu plus haut de la lenteur du récit. Il est vrai que le rythme est lent. À première vue, nous pourrions penser qu’il se passe peu de choses dans l’histoire. Mais il faut simplement s’ouvrir au roman. Lui donner sa chance en quelque sorte, car au final, il saura très bien se dévoiler et venir vous toucher directement en plein cœur. Dernièrement, un court métrage a été réalisé sur l’histoire de ce roman et j’espère un jour avoir la chance de le visionner. Je suis curieuse de voir comment les réalisateurs ont fait véhiculer les diverses émotions qu’on ressent durant notre lecture.

Finalement, plus j’écris cette chronique, plus je me rends compte que ce livre est venu me toucher en profondeur. Il a laissé sa trace dans mon cœur et dans ma tête. Il a finalement semé des miettes tout au long de ma lecture, pour finalement me rendre compte que j’ai aimé ce dernier plus que je ne le pensais. Si vous aimez les récits touchants, remplis de tendresse, de courage et d’espoir, ce roman est vraiment pour vous. Je ne peux que le recommander. Et vous, comment réagiriez-vous si vous tuiez votre mère accidentellement en essayant de tuer le ciel afin que ce dernier sache enfin que vous existez ?

**********************



www.frogzine.weebly.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogzine.weebly.com
 
[Gilles Paris] Autobiographie d'une courgette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paris, Gilles] Autobiographie d'une courgette
» AUTOBIOGRAPHIE D'UNE COURGETTE de Gilles Paris
» AU PAYS DES KANGOUROUS de Gilles Paris
» PAPA ET MAMAN SONT MORTS de Gilles Paris
» Au pays des kangourous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Contes et romans jeunesse-
Sauter vers: