Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4795
Points : 6165
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: [Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris   Sam 11 Juin - 22:13



Année d'édition : 2016
Edition : Nathan
Nombre de pages : 390 pages
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
"Je suis Parker, j'ai 16 ans et je suis aveugle. Bon j'y vois rie, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D'ailleurs j'ai établi Les Règles :
- Ne me touchez pas sans me prévenir ;
- Ne me traitez pas comme si j'étais idiote ;
- Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
- Ne cherchez jamais à me duper.
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j'en ai même rajouté une dernière. Alors quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n'y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable".

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Rinne
psychopathe
avatar

Messages : 697
Points : 690
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 28
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: [Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris   Sam 11 Juin - 22:14

Le roman nous fait faire la connaissance de Parker, aveugle depuis plusieurs années et qui a appris à vivre sans cette vue qu’elle possédait avant l’accident. Pour endiguer la pitié et l’aide automatique des gens à son égard, elle a créé différentes règles qu’elle suit scrupuleusement. Des règles que toutes personnes s’approchant d’elle se doit de respecter sous peine d’être bannie de son entourage. Des règles qui, selon Parker, sont tout simplement la logique même.

Parker est le genre de personne qu’on aime ou qu’on déteste, sans demi mesure. Pour ma part, je l’ai adoré. Elle est certes cynique, brute de décoffrage et parfois complètement égoïste. Mais elle s’est surtout forgée une carapace pour se protéger du monde qui l’entoure. Car elle n’est jamais sûre de rien. Ce qu’elle prenait pour acquis a soudain disparu de sa vie et, si elle continue à avancer malgré tout, comme si elle était plus forte que tous les coups durs, il n’empêche que ces derniers l’ont marqué en profondeur. Elle n’est finalement qu’une adolescente à qui il est arrivé beaucoup de choses difficiles et qui se débrouille comme elle peut pour vivre avec.

Je me suis attachée à Parker comme à ceux qui gravitent autour d’elle. A Sarah, Molly et Faith. Et bien sûr à Scott. A tous ces personnages qui ont chacun leur histoire propre et qui grandissent au fil des pages à travers les « yeux » de Parker. La manière dont l’histoire nous est raconté nous permet de nous immerger totalement dans les ressentis de cette dernière, de comprendre ses erreurs et ses failles, de ressentir ses émotions et son envie d’avancer.

La course est pour elle un besoin viscéral, un moment de liberté et de solitude dont elle a besoin pour faire une pause dans sa vie, pour être juste Parker et non pas « Parker l’aveugle ». Je suis entrée dans ce roman et j’y ai découvert une héroïne que j’aurai adoré suivre encore un peu. Dis-moi si tu souris, c’est finalement le genre de livre qui vous donne l’impression de laisser des amis derrière vous, tant les personnages sont attachants et réalistes et tant notre plongée dans l’histoire est forte.

En bref un roman prenant qui propose des personnages haut en couleur et une histoire touchante qui fait passer du rire aux larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tempsdemots.wordpress.com/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4795
Points : 6165
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris   Lun 13 Juin - 17:39

Mon avis (Coup de coeur :amour: )
Il y a des livres qui vous retournent sans que vous vous y attendiez. Il y a des livres qui vous prendront aux tripes et qui remettront en perspective tout ce que vous vivez.
Dis-moi si tu souris est de ceux là. Dis moi si tu souris est un livre bouleversant qui restera pour moi un coup de coeur inattendu.

Etre aveugle est l'une de mes plus grandes peurs, je vous en avais déjà parlé lors de ma lecture de Bird Box et ici, ça a pris un tout autre sens. On découvre Parker, une jeune fille dure qui a perdu la vue à cause d'un accident de voiture après 7 ans de couleurs et de lumière. Une fille qui sait ce qu'elle a perdu, qui connaît la magie d'un arc en ciel, le plaisir de lire, le visage de ses amis lorsqu'elles avaient 8 ans et qui aujourd'hui vit dans le noir complet.
Une fille qui va devoir se relever du deuil de son père et de bien d'autres changements.

Lindstrom a réussit l'impensable pour moi, il a réussit à nous décrire le monde de Parker à sa manière. Je ne sais pas du tout à quoi ressemble ses amis mais, comme elle, je n'ai pu m'empêcher de les imaginer à 8 ans ou avec des visages changeant tantôt blanc, tantôt noir, tantôt bouffi, tantôt squelettique... Comme si l'image de ses personnes n'étaient pas fixe. Je ne saurai pas non plus vous dire à quoi ressemble la chambre de Parker et pourtant je sais que je m'y sentirai bien parce que c'est ce qui s'en dégage. Tout dans ce roman n'est qu'impression, les impressions de Parker et c'est un pari réussi pour moi. Simplement parce que malgré le manque d'information, on n'a aucun mal à entrer dans le jeu, à être nous aussi aveugle et pourtant a bien imaginé son quotidien.

Je suis tombée amoureuse de Parker, de cette jeune fille dure et forte qui a vécu bien trop de choses pour ses seize pauvres années. Avec son franc parlé, son côté un peu garce et surtout ce côté fragile qu'elle ne montre à personne. C'est pour moi, le personnage le plus complet malgré le manque d'information visuelle qu'on a, que j'ai rencontré depuis longtemps. Elle a ses défauts, ses caprices, le fait de ne faire confiance à personne surtout. Mais comment peut on croire ce que l'on ne voit pas, après tout ? Elle m'aura fait pleurer plus d'une fois et là en vous parlant d'elle, j'ai encore cette boule dans la gorge. Pour moi, devenir aveugle serait la fin de tout, mais pour elle, ce n'est qu'une haie sur la course d'obstacle qu'est la vie. Elle continuera à suivre son rêve d'être sprinteuse, elle continuera à vivre comme elle le peut et à vouloir toute l'indépendance possible. Je l'admire beaucoup.
Et puis il y a Scott, ce jeune homme qui malgré ces défauts, ne peut exister ailleurs que dans un roman dont au final je ne peux vous parler parce que ce serait trop en dévoiler.
Vous devez juste savoir que Parker sait choisir ses amies et encore mieux ses amis.

Même si c'est un roman jeunesse, je trouve qu'il a une profondeur qu'on ne peut nier. Ce n'est pas que l'histoire d'amour d'une jeune fille ou sa passion pour la course, pas seulement non plus l'histoire d'une jeune fille aveugle qui doit se relever du deuil de son père seulement quelques années après celui de sa mère. Dis-moi si tu souris est bien que cela. C'est un roman qui va vous permettre de relativiser votre vie, de vous rendre compte que tous les mensonges qu'on se raconte, tous les faux semblant n'ont en fait que peu d'intérêt, qu'on ne devrait pas autant s'y prêter. Il est aussi, et surtout, question de confiance dans ce roman, question de confiance aveugle et de ses dérives. Mais aussi de pardon, de sa difficulté à l'accorder aux autres mais aussi à soi même.

En bref, ce roman soutenu par une jeune fille forte malgré sa cécité m'a ému aux larmes plus d'une fois et m'a fait réfléchir sur la manière dont on se comporte. Parce qu'avec un humour décapant et quelques fois un peu trop de franchise Parker nous met face à nos contradictions, à tous les subterfuges qu'on met en place pour se voiler la face. Ce n'est pas qu'une histoire d'amour d'ado, ni de rêves, ni de deuil que vous découvrirez ici, c'est bien plus. Alors je ne peux que vous conseiller ce roman qui pour moi restera un coup de coeur inattendu.

Je remercie les éditions Nathan ainsi que Karline de Un brin de Lecture pour ce partenariat.

Citations :
"C'est dingue ce que les gens peuvent être aveugles à ce qui est bon ou mauvais pour eux, à ce qui est vrai ou faux, ou à la différence entre les secrets et ce qu'on ne sait pas encore."

"Et je ne te reprocherai jamais de me dire un truc, alors que je pourrais te reprocher l'inverse. En cas de soute, dis-moi les choses, et laisse-moi me prendre la tête pour décider si c'est important ou pas."

"Merde, merde, merde.
- Parker, me dit Sheila.
- Quoi ?
- Là, je souris. "

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Eric Lindstrom] Dis-moi si tu souris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chauves-souris bretonnes en danger
» Eric noé
» Ambler, Eric
» 1/5 accord de eric degueldre
» Le Jeu du Chat et de la Souris 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Contes et romans jeunesse-
Sauter vers: