Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
67%
 67% [ 2 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
33%
 33% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25433
Points : 34885
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 7 Mai - 17:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2016
Edition : Pygmalion
Nombre de pages : 238
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25433
Points : 34885
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 7 Mai - 19:58

Roman reçu en service presse

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7024
Points : 7600
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 7 Mai - 20:37

Je suis curieuse de découvrir la plume de cette auteure dans ce genre là ! Une auteure qui varie les styles et qui semble bien réussir dans chaque. ^^

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Ninis47
psychopathe
avatar

Messages : 801
Points : 778
Date d'inscription : 06/12/2013
Age : 32
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 7 Mai - 21:17

C'est du Sophie Jomain, une valeur sûre!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninisbook.blogspot.fr/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4762
Points : 6131
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 7 Mai - 23:39

Il me tente bien, mais il a l'air "dur", donc pas une lecture qui me plairait en ce moment, à voir plus tard Wink

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/ En ligne
Froggy80
lycan
avatar

Messages : 1244
Points : 1290
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 37
Localisation : Dans les nuages dans la région de Québec City ...

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Mer 11 Mai - 8:10

Il me plait bien ... Et l'euthanasie est un sujet de ma vie au quotidien!!! Donc intéressant de voir comment il va se dérouler autour de la vie humaine!

**********************


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogzine.weebly.com
Chtitepuce
serial killer
avatar

Messages : 1723
Points : 1572
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 28
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Lun 23 Mai - 16:19

Mon avis :

Quand la nuit devient jour m'intriguait beaucoup. Sophie Jomain a choisi un sujet tabou et sensible pour son nouveau roman et si je n'ai pas toujours adhéré au personnage de Camille, je dois avouer que l'auteur arrive à dérouler une histoire sans jugement et avec justesse.

Camille a 29 ans et elle a décidé de mettre fin à une vie de souffrance le 6 avril 2016.
Avec une mésestime d'elle-même depuis la tendre enfance, Camille a traversé les années assaillies de doute, de dégout et de souffrance. Issue d'une famille aimante, la jeune femme fuit son corps et la vie, elle passe de la obésité boulimique à l’anorexie, tente plusieurs fois de se suicider, rencontre divers thérapeutes et psychologue, rien y fait, aucun espoir de guérison vient la toucher du bout du doigt. Sans aucune raison de continuer, d'affronter cette souffrance, cette vie qui ne lui donne rien, elle prend la décision de mettre fin à ses jours avec dignité en demandant l'euthanasie volontaire et assistée.

J'ai eu la bêtise de lire des avis avant de commencer le roman, ce que je fais rarement, voire jamais, car je ne veux pas être influencer. Je dois avouer qu'en commençant ma lecture et au fil des pages, j'étais assez réfractaire à Camille. Non pas, parce que je ne comprenais pas, ou que je n'adhérais pas à ses idées, mais parce que j'avais l'impression qu'en fin de compte elle n'avait pas vraiment essayé de se battre, d'avoir l'espoir de guérir.

Dès les premières pages, Sophie Jomain nous met dans le vif du sujet. Camille, la narratrice, nous énonce sa biographie dépressive de son enfance jusqu'au moment où la commission accepte sa demande d'euthanasie. C'est débité de but en blanc, elle nous déroule sa vie, son dégoût, sa souffrance, ça nous prend comme une envie de vomir d'essayer d'imaginer tout ce qu'elle a ressenti. Malgré tout, je ne l'ai pas vu esquisser un geste d'espoir ou de combat, elle parle de lutte, mais le combat qu'elle a mené était contre la vie. Pour moi, Camille est toujours parti perdante, dès le départ elle avait décidé qu'elle ne guérirait pas.
Alors ne vous méprenez pas, je pense que la dépression est une maladie et qu'elle est incurable, que chaque jour on se bat contre les démons qui peuvent nous assaillir, mais je crois aussi que nous pouvons nous donner les moyens d'essayer d'avancé et de trouver une once de bonheur dans la vie. Camille, elle, n'arrive pas à le trouver, comme elle n'arrive pas à trouver sa place au sein du monde.

Au fil des pages, j'ai réussi à l'apprécier, à souhaiter qu'elle voit ses parents qui l'aime tant, les petits bonheurs qu'elle mérite, mais Camille est hermétique à tout ça, elle s'est enfermée dans une bulle où elle ne laisse rien passer. Elle a beau dire qu'elle comprends ses parents, je n'en suis pas si sûre, dans sa souffrance et dans sa volonté de mourir, elle oublie que le plus dur est pour ceux qui restent. C'est là où je n'adhérais pas à son comportement, même si d'une autre façon je la comprenais, prise de culpabilité, elle ne veut pas faire plus souffrir ses proches, mais d'un côté elle ne se rend pas compte que c'est cet isolement qui leur fait le plus de mal.

Même si pour moi, Camille n'a jamais vraiment essayé de remonter la pense, j'ai été triste pour elle de la voir autant seule, enfermée dans son mal être, je sais aussi combien c'est difficile d'expliquer une souffrance que personne ne voit et qui est propre à chacun. S'accoutumer à l'obscurité est plus facile que de se battre pour voir le jour. Camille fait partie des nombreuses personnes que la vie touche plus que d'autres, que chaque jour est un combat de tous les instants.

Le roman est construire de tel manière qu'on ressent cette souffrance dans la première partie où Camille nous expose froidement sa dépression, comment elle en est arrivée à cette décision. La seconde est plus "apaisante", Camille intègre la clinique qui la verra mourir, elle est là pour partir en paix, pendant trois mois elle sera accompagnée du docteur Peeters qui sera un soutien sans jugement pour la jeune femme. Elle y trouvera une certaine paix et des petits bouts de bonheur.

Est-ce que je suis d'accord avec Camille? Pas vraiment. Est-ce que je le comprends? Oui. En fait au lieu de se suicider, seule, peut-être d'une façon horrible, elle a juste choisi d'être accompagnée. En fin de compte, si je pense que la dépression ne peut être "guérit" que par celui qui est malade, le soutien et la compréhension des autres est aussi très important. Si Camille avait des parents aimants, ils n'ont pas suffi pour la sauver et je pense surtout que les aides extérieurs n'étaient tout simplement les bonnes. On le voit aux professionnels médicales qu'elle rencontre, ils se basent sur un schéma sans s'adapter à la personne qu'ils ont en face d'eux. Camille est l'ultra consciente de son état, mais n'a pas la force d'y faire face. Elle ne vit pas dans le déni, elle sait où elle en est, mais elle n'a aucune solution, elle ne sait pas comment y faire, elle ne sait pas comment lutter, alors elle se laisse sombrer et tous les traitements qu'elle subit ne font que la conforter dans cette position.

J'avais assez peur de cette lecture, mais Sophie Jomain a réussi le pari de parler de dépression, sujet de plus en plus présent dans les romans et l'euthanasie volontaire assistée, sujet tabou, interdit en France et accepté en Belgique. C'est un pari risqué, mais réussi. L'auteur parle avec justesse de cette maladie qui nous ronge et de ce choix qui n'appartient qu'à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Ninis47
psychopathe
avatar

Messages : 801
Points : 778
Date d'inscription : 06/12/2013
Age : 32
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Mer 22 Juin - 11:24

Mon avis:


Je remercie Louve de mort-sûre et les éditions Pygmalion pour ce partenariat.

Nous découvrons Camille, dans un long "prologue", où l'on découvre son enfance, son adolescence et tout ce qui l'a conduit dans la dépression dans laquelle elle est plongée. Aujourd'hui elle a 29 ans, sa dépression est importante, elle la ronge, elle souffre vraiment beaucoup aussi bien physiquement que psychologiquement. Elle a la sensation que sa douleur ne passera jamais. Comme elle est franco-belge par son père, elle décide de se rendre en Belgique pour mettre fin à ses jours par euthanasie volontaire assistée, pays dans lequel c'est autorisé.

Avec ce livre, Sophie Jomain ose aborder des thèmes ô combien difficiles avec l'euthanasie et la dépression. Et elle le fait avec tout le talent qui est le sien. J'avais déjà adoré cette auteure avec Les étoiles de Noss Head et ses romances contemporaines, là elle a achevé de me convaincre qu'elle faisait partie de mes auteures favorites.
A travers un style simple mais percutant, elle a su mettre des mots sur des souffrances beaucoup trop négligées par certains. On est encore dans un monde où si la douleur n'est pas visible, c'est qu'elle n'existe pas. Non... Et Sophie Jomain a très bien su nous mettre face à cette réalité. La souffrance de Camille transpire à travers les pages et dans certaines situations, je me suis tellement reconnue que ça m'a perturbée. Les crises de panique incontrôlables je ne connais que trop bien. Et ce mal est tellement sous estimé par les gens qui nous entourent... Ben oui on a qu'à essayer de prendre sur soi et se contrôler, ben oui c'est si facile.
Il m'est très difficile de parler de ce livre sans trop me dévoiler tellement il m'a touché. C'est ce style de livre où on est terrassé par un tsunami d'émotions, une vague immense que l'on ne peut arrêter. J'ai pris un uppercut à chaque page tant j'étais submergé par la situation et les émotions de Camille. J'ai compris sa volonté d'en finir à la vue des souffrances qu'elle endure depuis tant d'années et d'un autre côté, j'ai aussi réfléchi comme la maman que je suis, et je saisis l'incompréhension des parents, cette volonté d'échapper à l'inévitable, de ne pas pouvoir voir la réalité en face.
J'ai adoré le personnage du Dr Peeters, avec son amour pour la vie, il est l'éclaircie dans le ciel orageux qu'est la vie de Camille...

C'est tout à l'honneur de Sophie Jomain d'avoir osé parler d'un sujet aussi sensible que l'euthanasie en France où ce sujet est encore si tabou... Mais elle le fait tout en beauté, en finesse, sans préjugés, on ne tombe jamais dans le "glauque" je dirais. C'est très poignant, j'ai versé quelques larmes mais on ne va pas dans le mélodrame, c'est vraiment tout en ressenti et en émotions.

Ce livre est certainement le livre à la fois coup de poing et coup de coeur que je n'ai jamais lu. Il restera pour moi une lecture exceptionnelle, une pépite, un bijou inoubliable, un ascenseur émotionnel, si vous n'avez pas peur des sujets qu'il aborde lisez le, ne serait ce que pour goûter au génie de Sophie Jomain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninisbook.blogspot.fr/
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Lun 28 Nov - 21:12

Mon avis : Les premières pages de ce roman nous présentent Camille, son enfance lilloise, son adolescence, puis sa vie de jeune femme… bref, ce qui a fait d’elle la personne qu’elle est devenue. Nous apprenons que son quotidien n’a pas été toujours rose, même si elle a vécu au sein d’une famille aimante. Pourtant, un profond mal-être l’a constamment accompagnée : trop maigre, elle a voulu prendre du poids pour répondre aux critères de beauté de la société, mais elle a fini par tomber dans la boulimie, pour retourner dans l’anorexie par la suite. Elle a consulté de nombreux spécialistes, a pleuré, a essayé de vivre comme tout le monde, a suivi des études… Mais rien n’y a fait, elle souffre d’une profonde dépression, et même les meilleurs psychiatres n’ont pas réussi à lui faire entrevoir le moindre espoir. Ses parents ont tout mis en œuvre pour la sauver, en vain. À l’âge de 27 ans, elle entreprend des démarches en Belgique pour prouver que son existence n’est que souffrance, et décide de demander le droit à mourir, par euthanasie… Mais comment faire accepter ce choix à ses proches ? Et comment finir sa vie lorsqu’on connaît d’ores et déjà la date de son décès ?

Camille m’a beaucoup touchée. Dès les premières pages, nous pouvons percevoir que c’est une jeune femme qui souffre énormément, qui a toujours souffert, et qui semble ne pas avoir droit au bonheur – ou tout du moins, qu’elle ne parvient pas à se l’octroyer. Au cours de son enfance, elle a pris conscience de l’absurdité de la condition humaine, à cause de sa fragilité et de son aspect éphémère. Pourquoi ? Seule elle est capable de répondre à cette question pourrait-on penser, mais même elle l’ignore. Elle a juste mal, constamment mal, de plus en plus mal… comme en proie à une spirale infernale, le tout sans jamais tomber dans le pathos ou le larmoyant. Ses parents sont ahuris par son choix, et c’est la colère de sa mère qu’elle va devoir affronter. Or, comment partir en pensant que celle qui l’a mise au monde a transformé son amour pour elle en haine ? Par ailleurs, elle se rend dans un centre spécialisé qui va la préparer à mourir, où elle sera entourée en attendant la date fatidique. Elle y sera épaulée par un personnel absolument formidable, mais aussi étonnant, comme le docteur Marc Peeters, qui a des méthodes bien particulières, ou encore Brigitte, une intendante aux petits soins.

Sophie Jomain a fait ici un pari assez risqué, puisque non seulement le sujet de l’euthanasie est relativement difficile à aborder, mais elle a en plus choisi de mettre en scène un protagoniste souffrant de problèmes psychologiques. Or, il me semble qu’il est plus complexe d’évaluer un mal-être aussi profond soit-il qu’une maladie plus « visible ». Une sorte de parallèle entre la situation de Camille et celle d’une de ses cousines, décédée des suites d’un cancer, est d’ailleurs faite. Rien n’est plus intérieur et personnel qu’une dépression, et l’auteure montre ici à quel point il est difficile pour Camille de se faire comprendre de ses proches, mais aussi l’impuissance de ces derniers. Car oui, tout le malheur de sa mère est là : pour elle, Camille a tout pour être heureuse… Mais elle ne l’est pas. Je ne suis pas une lectrice très démonstrative, et je ne pleure quasiment jamais en refermant un roman. Or, lorsque j’ai tourné la dernière page de Quand la nuit devient jour, je dois bien reconnaître que j’avais les yeux brillants. Il s’agit non seulement d’un très bel ouvrage, mais également d’une œuvre qui nous pousse à réfléchir. Une lecture marquante, à n’en point douter !

Une citation : « J’allais avoir seize ans et j’avais enfin compris qu’il était temps de me prendre en main, qu’inverser la vapeur ne dépendait que de moi, car alourdi par la mésestime de soi, l’humain ralentit. Les doutes le font stagner. La peur, reculer. Je devais avancer au risque de pourrir de l’intérieur. Mon futur en dépendait. » (6 %)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
TicaYuna
Dangereux personnage
avatar

Messages : 301
Points : 302
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 25
Localisation : Brest

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Mar 29 Nov - 7:23

Ce livre m'intéresse beaucoup, cela parle de sujets sensibles (dépression et euthanasie). De plus de Sophie Jomain je ne connais que Felicity Atcock et j'aimerais beaucoup la découvrir dans un autre univers...
Et puis vous m'avez bien tenté avec vos avis en plus, du coup il va rejoindre ma WL. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froggy80
lycan
avatar

Messages : 1244
Points : 1290
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 37
Localisation : Dans les nuages dans la région de Québec City ...

MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   Sam 24 Juin - 21:08

L'avis de Froggy :

Citation :
C’est avec le cœur gros et empli de rage, d'incompréhension et d'empathie que je referme ce roman. Seules la tristesse et cette sensation d'oppression m'habitent. Les larmes coulent tel un déluge. Il y a un tsunami dans mon visage. Je viens à l’ instant de refermer ce livre pour une dernière fois. Ce n'est qu'un au revoir, car il est écrit dans ma destinée que ce dernier recroisera un jour ma vie ainsi que mes lèvres qui lisaient ces milliers de mots qui formaient des phrases, des paragraphes et une multitude d'images dans ma tête.

Il y avait longtemps que je n'avais pas été happée par un roman. Cette histoire est juste magnifique, douce et pleine de compassion humaine, mais combien violente à la fois! Je ne veux pas parler de l'histoire comme telle puisqu'il risque d'être trop facile de ''spoiler', mais vous aimerez. Il ne peut qu'en être autrement.

Parler d'euthanasie fait partie de mon quotidien. J’aborde souvent le sujet avec mes clients. Après 10 ans de pratique, ça m'est toujours aussi difficile, car la plupart du temps ce n'est pas planifie. C’est subit ou du moins ayant eu une réflexion plus courte. Alors il m'est difficile de penser à planifier sa propre mort. Ce ne doit pas être évident même si ce choix sera salvateur pour notre héroïne, car elle sera libérée d'une longue (même si elle a été courte) vie remplie de douleurs et d'un mal-être tellement profond.

Le personnage de Camille est tellement touchant qu'on finit par s'imprégner de ce dernier. Nous ne faisons qu'un en quelque sorte. C’est une jeune femme qui a tellement souffert dans sa courte vie que nous sommes littéralement happés par son mal-être. J’ai adoré suivre son évolution vers son autodestruction, mais également vers sa libération. Le personnage du Dr Peeters est aussi surprenant et coloré que notre chère Camille. Ce jeune psychiatre et responsable du centre ne voit pas les choses de la même manière que la plupart de ses collègues. Il est là pour accompagner ses patients. Il n’est pas là pour leur faire la morale, loin de là. Il est révolutionnaire dans sa façon de travailler et c’est bien tant mieux! Il est tendre, attentif, dévoué (très très dévoué) envers ses patients (surtout Camille). Je dirais d’ailleurs que la plupart des membres de l’équipe du centre le sont. Et Camille sera bien entourée pour les derniers mois qui lui restent.

La plume de l’auteure est hypnotique. C’est tendre et rempli de compassion tout en étant à la fois brutal et protocolaire par moment. Je ne crois pas que ce fut facile pour cette dernière d’écrire ce roman, mais c’est tellement bien rendu que j’avais l’impression d’être ce personnage… Ou du moins d’être un témoin de la scène, telle une petite souris qui espionne. On ressent tellement la souffrance du personnage qu’il est presque difficile de s’y dissocier par moment (du moins pour moi)!

Après avoir lu mon avis, je pense que vous aurez compris que ce roman doit sans contredit atterrir dans votre PAL. Il y avait fort longtemps que je n’avais pas lu une pépite littéraire. Et bien, celle-ci est plus que précieuse. Elle me suivra jusqu’à la fin de mes jours, puisqu’elle m’a marqué au fer rouge. La vie me parait différente depuis ma lecture. Ce roman changera probablement votre vie comme ce dernier a changé la mienne.

**********************


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogzine.weebly.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sophie Jomain] Quand la nuit devient jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUAND LA NUIT SERA COUVERTE DE JOUR, JE SORTIRAIS DE L''HOPITAL de Gaëlle de Malglaive
» [Guénard,Tim] Quand le murmure devient cri
» Les Etoiles de Noss Head • T3 Accomplissement • Sophie Jomain
» Quand le passé devient un ennemi.
» 2 jours et 1 nuit... ou seulement 1 jour ? >> c'est décidé : 2 jours !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Historiques, Contemporains,Divers-
Sauter vers: