Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Westley Diguet] Le règne du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 6997
Points : 7562
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Westley Diguet] Le règne du sang   Mer 16 Mar - 9:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Année d'édition : 2016
Edition : Plume Blanche
Nombre de pages :
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Le Pacte a été scellé ! Le sang des innocents a été versé. Dieu s’apprête à reprendre forme humaine.
Alors que les démons arpentent la Terre, avides de haine et de mort, le salut des Hommes peut-il encore espérer exister sous ce Règne du Sang ?

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Walkyrie le Mer 16 Mar - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 6997
Points : 7562
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Westley Diguet] Le règne du sang   Mer 16 Mar - 9:25

Un court roman à la thématique intéressante, jetant un regard nouveau sur l’Apocalypse. Dieu et Anges et Diable et Démons s’affrontent dans cette histoire fantastique avec en fond des vies humaines qui se battent pour survivre, aider et surtout s’aimer. C’est riche et bien écrit, quel dommage que ce soit si court !

Dieu est en mauvaise posture, les Démons ont envahi la Terre suite à un pacte qui le lie au le Diable. Ce dernier en position de force a envoyé ses sbires démoniaques, tuer et détruire l’humanité. Alors que le sang est répandu inlassablement et que les ruines pullulent, il ne reste qu’une poignée d’humains, membres de la Force Humaine, pour tenter dans un dernier espoir de survivre et sauver ce qu’il reste du monde.

L’Apocalypse, on connaît tous cet événement annoncé dans les textes judéo-chrétiens, elle signe la fin de l’humanité mais aussi la fin de Dieu et de ses Archanges et annonce la domination du Diable, enfin personnellement je la vois ainsi. Dans ce roman, l’auteur part de cette base religieuse, on est en pleine Apocalypse, le monde est détruit, les hommes ne sont plus qu’une poignée d’êtres chassés par les Démons, Dieu perd en puissance. Alors comment dans un dernier sursaut Dieu peut-il sauver l’humanité ? A première vue, on pourrait croire à une espèce de propagande de la religion mais personnellement, je ne l’ai pas vu ainsi, bien au contraire. Il s’agit plutôt d’user des croyances religieuses humaines, de ce qui fait l’homme au plus profond de son être, au cœur d’un récit Fantastique.

Dans cet univers saccagé et apocalyptique, divers personnages évoluent ; Dieu évidemment, dans une ultime tentative de sauver ses enfants, il prend une décision radicale et déraisonnable selon son proche Archange Gabriel. Une décision qui met en péril l’existence propre du Royaume des Cieux. On suit surtout Gabriel, qui n’apprécie pas beaucoup les humains mais qui pourtant viendra à s’impliquer plus qu’il ne le devrait, et Raphaël, l’Archange Guérisseur, aimant profondément les humains, écoutant Gabriel et tentant de lui ouvrir les yeux sur ces petits êtres, enfants de leur père bien aimé. Ensuite, du côté obscur, il y a le Diable et ses démons, ils se délectent des meurtres, prennent les humains en chasse et les tue violemment sans aucune pitié. Ils sont un peu caricaturés,  mi-homme mi-bête, massifs et répugnants. Ils cherchent à détruire définitivement les humains et à capturer Dieu, pour qu’enfin leur chef, le Diable, puisse sortir du royaume des Enfers et dominer l’univers. Enfin, il y a les humains, quatre d’entre eux sont suivis, membres de la Force Humaine, Esaias, Uriel, Tryphosa et Rebekah, ils se battent, survivent, et vivent de fortes émotions : deuil, entraide, colère, amour. Ils sont la clé pour sauver ce qu’il reste de leur monde.

Du côté du style de l’auteur, c’est bien écrit, le récit est fourni, riche et aurait mérité d’être plus long et plus fouillé, car il y a matière à développer pas mal de chose. Les chapitres sont écrits du point de vue de personnages différents et toujours à la première personne. Un aspect qui pourra déstabiliser certains lecteurs mais qui pourtant au contraire est très appréciable. On suit ainsi cette apocalypse, cette histoire du point de vue de chacun des camps (Dieu et ses Archanges, le Diable et ses démons et les humains) et c’est très intéressant de voir développer les sentiments et les points de vue de chacun, tantôt pleins de bonté, tantôt pleins de destruction, tantôt plus partagé. L’auteur n’en perd pas son intégrité face aux points développés dans ce récit, il explique clairement et intelligemment sa façon de penser et de voir les choses vis à vis de la religion à la fin du roman.

A travers tout cela, la religion et ses préceptes prennent une grande importance et un regard plus éclairé, peut-être aussi un peu idéaliste, la croyance des humains qui a disparu mette à mal l’incarnation même de Dieu, ce dernier détenant ses pouvoir à travers les prières et l’amour de ses disciples. L’auteur va plus loin et prône la tolérance de celui qui pourrait être notre père à tous, selon les croyances de chacun, il ose mettre en scène une romance homosexuelle, antagoniste à la religion cela même dans notre époque actuelle. Le sujet est traité avec beaucoup d’intérêt, l’auteur utilise la réalité des récits existants pour raconter une histoire qui au final prône l’amour et la tolérance.

Les choses que l’on peut reprocher à ce roman sont liées à son nombre de pages relativement restreint, un peu plus d’une centaine, du coup les choses semblent aller bien vite ou manquer de détails. L’auteur a cependant plutôt bien choisi son axe de développement et ses descriptions, on arrive à s’attacher un minimum aux personnages et à comprendre leur motivation, chacun ayant un rôle bien spécifique, et à suivre le fond de l’histoire. Il y a parfois une vision peu réaliste, trop romancée mais n’oublions pas que nous sommes dans une fiction avant tout.

En bref, un roman très plaisant à lire, un univers riche et bien travaillé et des personnages très variés mis en valeur, on aurait juste envie que cela dure un peu plus longtemps !

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
[Westley Diguet] Le règne du sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» [Chattam, Maxime] Le 5e règne
» Les liens du sang
» [Chattam, Maxime] Le sang du temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: