Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Lily Haime] Abysses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit


Messages : 6624
Points : 7110
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 32
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Lily Haime] Abysses   Dim 6 Mar - 15:32

Année d'édition : 2015
Edition : Mxm Bookmark
Nombre de pages : 392
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : « L’un est mon enfer... »
À la mort de sa mère, Rafael se retrouve seul dans les rues de Boston, cette ville qui l’a vu grandir. Une nuit, dans une impasse sans lumière, il rencontre Charles et, avec lui, le monde obscur de la prostitution. Dix ans plus tard, les trottoirs qu’il arpente ont l’éclat des beaux quartiers. Chaque dollar qu’il empoche porte quelques gouttes de son sang, quelques-unes de ces larmes qu’il ne verse jamais. Pourtant, tous les dimanches sans exception, il revient quand même vers Charles.
Un jour de hasard, il croise Caleb, un petit génie de l’aéronautique, élève surdoué du MIT. Rafael plonge alors dans un regard gris qui lui murmure quelques vérités. Petit à petit, un pas après l’autre, d’une lueur vacillante aux lendemains incertains, Rafael se laisse approcher, se laisse émouvoir. Malgré ces portes qui se ferment sur lui, ces chambres où il se perd, il laisse Caleb lui murmurer une autre façon d’aimer.
« ... l’autre est mon espoir. »

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/ En ligne
Walkyrie
Démon de minuit


Messages : 6624
Points : 7110
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 32
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Lily Haime] Abysses   Dim 6 Mar - 15:33

Une nouvelle lecture d’un roman de Lily Haime et comme à son habitude, l’auteure nous transporte dans une histoire d’amour passionnante entre deux personnages torturés et mal dans leur peau. C’est émouvant, parfois déchirant mais surtout très prenant !

Rafaël vit dans les ténèbres, c’est un prostitué. Depuis la mort de sa mère, dix ans plus tôt, il subit des passes chaque semaine, trois passes organisés par Charles. Charles est celui qui l’a sauvé de la rue, de la mort, enfin, c’est ce que Raphaël se persuade, Charles est surtout celui qui l’a entraîné dans l’univers sordide de la prostitution. Une prostitution qui lui rapporte beaucoup d’argent, une vie confortable, une prostitution d’un genre particulier car les rencontres avec les clients sont souvent teintés de violence et sa rencontre avec Charles chaque dimanche est le pire qui soit. Pourtant Rafaël subit, revient, toujours, chaque semaine… Jusqu’au jour où lors d’une rencontre avec un client, il croise le regard de Caleb, un jeune texan aux allures débraillées, intelligent étudiant du MIT passionné d’aérospatial. Un garçon qui le perturbe, un jeune homme qu’il ne pense pas mériter, un  étudiant têtu et obstiné bien décidé à le faire vaciller du côté de la lumière…

Dès les premières pages, on est happé dans ce roman, entre l’écriture fluide et addictive de l’auteure, les personnages individualisés aux personnalités intéressantes et à la psychologie fine et écorchée, et l’univers détestable de la prostitution, difficile de sortir de cette lecture assez lourde émotionnellement. Lily Haime est une auteure que j’affectionne particulièrement pour ce qu’elle ose faire à ses personnages tout en nous assurant une fin heureuse ou une porte de sortie positive. A travers ses personnages meurtris et abîmés par leur passé ou leur vie présente, elle transmet de l’espoir et surtout de l’amour, sentiment noble qui donne des ailes ou plutôt, dans le cas des personnages ici, les défroissent, ils renaissent de leurs cendres en quelque sorte…

Rafaël est un personnage d’origine mexicaine, ténébreux, des cheveux sombres, des yeux noirs inexpressifs, il s’est malheureusement résigné à sa vie dramatique. Après la mort de sa mère, il s’est retrouvé dans un foyer qu’il a quitté. A la rue, sans le sou, malade, il a rencontré Charles au détour d’une ruelle. Un rapport sexuel, un peu d’argent et Rafaël s’est retrouvé immergé dans l’univers sordide de la prostitution. Charles l’a pris sous son aile, lui organise ses « rendez -vous », des clients lubriques aux mœurs douteuses, Rafaël est attaché, battu, saigné, et d’autres choses bien pire encore, il se réduit à un objet entre les mains « sales » de ses clients. La violence est omniprésente, et ce malgré son physique imposant, il ne dit rien, accepte chaque fois de revenir. C’est un personnage qu’on a envie d’attraper, pour le sortir de cette situation, qu’on a envie de secouer pour qu’il ouvre les yeux, qu’on a envie de cajoler pour soigner ses peines… Sa relation avec Charles est assez particulière, ce dernier est un personnage détestable, il dit aimer Rafaël mais a une attitude haineuse envers lui, plus Rafaël subit des violences, plus Charles est contenté, c’est un personnage sombre, possessif et profondément sadique. Charles est un homme de pouvoir, un homme qui a de l’argent, de l’influence, il le tient donc en lui proférant des menaces. A travers le regard de Rafaël et les moeurs de Charles, l’univers de la prostitution est décrite de manière sombre, dégradante, sale. Certes, il accepte ce qu’il subit mais cela reste du viol pur et dur et c’est inacceptable.

Et puis, il y a cette ribambelle de personnages secondaires qui viennent égayés avec un peu d’humour et beaucoup d’affection cette histoire, la famille Finch, une famille que l’on peut qualifier de solaire, Abou, le prête décalé aux langage un peu charretier parfois, Soli, le petit frère timide, Mama, la maman qui force le respect, une véritable famille d’adoption, la bibliothécaire car Raphaël adore lire, probable fuite de son monde scabreux, et puis il a cet autre prostitué Mac, le rouquin irlandais tellement attachant. Cet entourage accepte Raphaël pour ce qu’il est et non pas pour ce qu’il fait. Les conflits sont nombreux, les incompréhensions aussi mais le respect et l’amour (encore une fois) dominent et c’est tout ce qui compte !

Et un jour apparaît Caleb, un jeune texan, sans véritable expérience dans les relations amoureuses et qui cache aussi des meurtrissures atroces. Petit génie du MIT, voué à une carrière réussie à la NASA, il a une vie familiale complexe, surtout avec sa mère, il a subi le rejet par rapport à son homosexualité sans jamais la dévoiler, certaines personnes l’ont compris (un prêtre texan, sa mère, qui ont cherché à le purifier…), on imagine être homosexuel et texan, c’est antagoniste et on devine facilement que c’est difficile. Et puis il y a eu ce drame… Caleb, c’est la jeunesse incarnée, il est entier, passionné, parfois un peu naïf. Il s’entiche rapidement de Rafaël, il est pleinement motivé par ses sentiments et son innocence, c’est lui qui fait le premier pas, lui qui accepte la vie de Rafaël malgré les douleurs que cela comporte, patient et d’une tendresse désarmante, il aime sans compter, ne porte aucun regard ou jugement négatif, il est ouvert, essaie seulement de comprendre et cherche par tous les moyens à sortir l’homme qu’il aime de ces liens… Il l’apprivoise en douceur, faisant chuter peu à peu les barrières que Rafaël avait dresser pour se protéger de tous sentiments extérieurs. Leur relation est belle, tout en tendresse, Caleb est souvent intimidé, rougissant, on ressent son inexpérience, ses gênes, ce qui amuse aussi beaucoup Rafaël.

Lily Haime trouve les mots justes pour nous faire ressentir les peines et les joies de ses personnages, on s’attache, on s’immerge au cœur de cette histoire, on aime, on déteste, c’est mouvementé pour nos propres sentiments, notre cœur se serre, rebondit, palpite d’excitation… C’est poignant. Il y a cependant quelques petits défauts, à mon sens qui ne sont pas du tout nuisible à la qualité du récit, une fin qui m’a laissé sur ma faim (sans mauvais jeu de mot) et des facilités qui manquent de réalisme.

En bref, une magnifique histoire d’amour au cœur d’une thématique difficile. A lire et à ressentir absolument (comme souvent avec Lily haime)

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/ En ligne
 
[Lily Haime] Abysses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Best- and Worst-Dressed Characters on TV [Lily Aldrin]
» Final Fantasy Les Abysses de l'Ombre
» La bataille des abysses (1.5/5)
» {scraposphere} ATELIER 4/ CALENDRIER PERPETUEL par lily
» Chanterelle / Lily / Anne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Chick-lit/comédie/Romance-
Sauter vers: